Compte Rendu SÉISME W35 2003

Le 21 mai 2003, il est 19 heures 30 locale, c’est l’heure habituelle du contact quotidien entre radioamateurs algériens sur les bandes de fréquences HF et VHF, heure que les radioamateurs algériens ont choisie pour se rencontrer chaque jour. Ils commencent à arriver les uns après les autres sur les différentes fréquences, à savoir, les stations d’Alger avec Abdelkader de 7X2BA, Mouloud de 7X2BM, de Bouira avec Ahmed de 7X2VV, de Tipaza avec Boualem de 7X2HM, de Yakouren avec Athmane de 7X2SA. D’autre part des stations françaises de la région de Bourges avec Mohamed de F5NAK, de la région de Paris avec Ben de F6AQN sont là également. Le QSO (discussion) va bon train. Après les salutations d’usage, des reports sur la puissance des signaux reçus sur la qualité de la modulation et autres informations techniques sont échangées.

19h 44, les stations d’Alger se confirment mutuellement sur VHF qu’elles  viennent de ressentir une très forte secousse tellurique. La station de Bouira , avec Ahmed de 7X2VV qui se trouve  en contact sur 20m avec la station du Centre de la France (Bourges) avec F5NAK en fait de même, il annonce à son correspondant qu’un tremblement de terre venait de se produire en Algérie, mais à savoir où ?

D’autres stations de Djelfa avec Mohamed de 7X2DD, de Souk Ahras avec Saad de 7X5ST, d’Alger avec Mahmoud 7X2MA, Djamel de 7X2DV, Kamel de 7X2BK, Afif de 7X2RO, Youcef de 7X2HF… sont venus par la suite se joindre sur la fréquence pour avoir des nouvelles. Toutes les stations amateurs sont restées à l’affût de la moindre information sur l’épicentre du séisme, sur l’ampleur des dégâts, ce qui n’a pas été chose facile avec les coupures d’électricité et l’arrêt immédiat du téléphone fixe et mobile.

Dans la soirée, après le rétablissement de l’électricité, les téléphones étant toujours à l’arrêt, un réseau d’urgence a été mis en place sur VHF pour les liaisons locales et sur HF, pour les liaisons intercontinentales. De nombreuses stations européennes sont restées à l’écoute des fréquences et attendaient le moment opportun pour intervenir et commencer à apporter leur aide.

Introduction

L’Algérie, vient de subir un violent tremblement de terre qui a touché principalement les wilaya de Boumerdès et d’Alger. Les téléphones, GSM et fixes, que ce soit avec l’étranger ou l’intérieur du pays étaient coupés, l’électricité n’a été rétablie définitivement que pour la région d’Alger uniquement, qu’aux alentours de minuit le 21 Mai 2003. On ne savait rien, du moins rien d’officiel, en ce qui concerne l’épicentre du séisme et sur l’ampleur des dégâts.

Le lendemain, après avoir pris connaissance des zones sinistrées, Boumerdès et Alger, ainsi que des premières données sur les pertes en vies humaines et dégâts occasionnés, une équipe de radioamateurs s’est déplacée avec du matériel de l’Association et matériel personnel, sur Boumerdès où ont été installées deux stations l’une sur VHF et l’autre sur HF. Des contacts ont été établis et maintenus durant huit jours avec des radioamateurs étrangers. Des liaisons permanentes étaient assurées H 24 avec deux stations centrales installées à Alger pour acheminer les messages. La mission principale que l’on s’était assignée était le réconfort de la population qui était coupée aussi bien vis à vis de l’extérieur que de l’intérieur du pays.

Cette action humanitaire a duré une semaine, soit du Jeudi 22 Mai au Jeudi 29 Mai 2003 au terme de quoi l’ARA avait estimé par la suite qu’elle pouvait se retirer, vu que les choses reprenaient leur cour normal.

Actions menées à l’échelle nationale

De très nombreux radioamateurs algériens et étrangers se trouvaient sur les ondes  durant le soir du séisme qui a frappé notre pays en date du mercredi 21 mai 2003 à 19h44 demandant des informations et renseignements concernant la catastrophe. Un réseau d’urgence fut mis en place et installé par les radioamateurs algériens en V.H.F, pour couvrir les wilaya du centre ( Alger, Tipaza, Blida, Boumerdes, et Tizi Ouzou ) du fait de la violence du séisme qui a été ressenti au niveau d’Alger et de ses environs.

Ce n’est qu’aux environs de 23H que l’épicentre du séisme,  d’une magnitude de 5,2 sur l’échelle de Richter, fut connu et situé dans la wilaya de Boumerdes à environ 60km au Nord Est d’Alger, plus exactement à 7km au Nord de la ville de Zemmouri sans aucune autre information pouvant être donnée sur l’ampleur des dégâts humains et matériels.

Durant la journée du jeudi 22 mai 2003 les informations reçues faisaient état du séisme et des dégâts occasionnés au niveau des villes de Zemmouri, Boumerdès, Thénia, Rouiba, Bouira, Reghaia… s’étalant sur une zone de 100 km de long et 10 km de large à l’intérieur des terres avec un lourd bilan provisoire de 1000 morts ? 5000 blessés ? de nombreux disparus et un nombre impressionnant de sans abris.

Au vu de l’ampleur de cette catastrophe, à partir des premières images transmises par la Télévision algérienne et après s’être renseigné sur le site désigné (le stade de Boumerdès) pour l’organisation des secours par la protection civile, à 22H, une équipe composée de trois radioamateurs (Youcef 7X2HF, Bachir 7X2RF et Faouzi 7X2FB) fut dépêchée sur les lieux, à 22 :30h. Un contact a été pris avec la protection civile et l’on procéda immédiatement à l’installation des équipements nécessaires constitués de deux transceivers l’un en V.H.F sur 145500 KHz, fréquence de rencontre nationale des radioamateurs algériens, et l’autre en H.F sur 14132 KHz, 3743 KHz, 7082 KHz, 10182 KHz et 21132 KHz, fréquences intercontinentales, pour assurer les retransmissions de messages d’urgences vers les pays du monde entier. A 22 : 40h  les stations HF et VHF de 7X2ARA/portable étaient  déjà opérationnelles.

Aux environs de 00H 30 deux autres radioamateurs (Mouloud 7X2BM et son fils) rejoignirent le site de Boumerdès en ramenant un matériel supplémentaire, notamment un mat télescopique, nécessaire à l’installation des antennes radio V.H.F et H.F.

Durant toute la semaine une permanence était assurée, chaque jour, H 24 par deux radioamateurs (voir tableau en annexe), pour maintenir le contact avec Alger et la communauté internationale des radioamateurs qui ne cessait de demander des nouvelles et avoir de plus amples renseignements sur la catastrophe ainsi que sur les aides éventuelles qu’elle pouvaient nous apporter.

Devant le désarroi de la population sinistrée qui avait perdu tous contacts avec leurs familles, nous avons procédé dans un premier temps au recensement de tous les rescapés de la catastrophe localisés à l’intérieur du stade de Boumerdès. Les listes établies ont été retransmises rapidement en V.H.F  vers la station centrale, à Alger, où une équipe de radioamateurs se relayaient H 24 pour assurer la permanence (Kamel de 7X2BK, Afif de 7X2RO, Mouloud de 7X2 BM, Hassina de 7X2YL, de 7X2CB Hakim). Les listes ont été acheminées vers les chaînes de radiodiffusion nationale, notamment Radio El BAHDJA et la Chaîne III, pour être diffusée et permettre ainsi aux  auditeurs d’avoir des nouvelles de leurs familles, de leurs proches et amis dont ils étaient sans nouvelles depuis quelques jours.

Une fois le recensement des sinistrés au niveau du stade de Boumerdès achevé, l’équipe s’est déplacée sur un autre site au niveau de Boumerdès à l’école primaire Amar TIKRIT prés de la cité des 1200 logements et au niveau du camps de toile de Zemmouri pour établir d’autres listes lesquelles ont été également retransmises au fur et à mesure à Radio EL BAHDJA et la Chaîne III.

De nombreux autres messages particuliers ont été assurés à la demande des sinistrés qui nous donné un numéro de téléphone et un nom de la famille à contacter à l’intérieur du pays afin de rassurer leurs parents et amis qu’elles étaient bien saines et sauves et en bonne santé.

Il est à signaler qu’un travail complémentaire remarquable a été également réalisé par deux radioamateurs, Kamel de 7X2 BK d’Alger (Dar el Beïda) et de Saad, de 7X5 ST de Souk-Ahras (Taoura). Ce dernier  a travaillé tout seul sans relâche pendant 53 heures d’affilée. Il a  mis à disposition de la communauté internationale, en plus de sa station d’amateur, sa ligne téléphonique personnelle pour recevoir, renseigner, donner et retransmettre des messages (voir en annexe le compte rendu détaillée de cette station).

Sur le plan national, nous avons collaboré avec les différents services officiels,  notamment le M.D.N, la Protection Civile, la Gendarmerie Nationale, la D.G.S.N, le Croissant Rouge et les Douanes Algériennes.

Le Directeur du Centre National des Transmissions des Douanes a mis à notre disposition la station principale  des Transmissions  du C.N.T.D composée d’un émetteur récepteur de 400 Watts H.F. La station a été exploitée pendant six jours par un de nos radioamateurs (fonctionnaire au niveau des Douanes algériennes), Monsieur BOUDOUANI Mouloud de 7X2 BM, qui avait assuré également les liaisons nationales et intercontinentales du réseau d’urgence, sur la fréquence 14132KHz. Il avait été mis également à notre disposition une ligne téléphone pour  nous permettre la retransmission des messages aux différents services publics.

La station a fonctionné du 24 au 29 Mai 2003. A ce titre nous tenons à réitérer nos vifs remerciements à l’Administration des Douanes Algériennes pour son amabilité et l’aide qu’elle nous a apporté en nous facilitant la tâche.

Nous signalons qu’un radioamateur de notre association Hocine de 7X2BO médecin de profession, s’est porté volontaire et a préféré porter secours aux blessés dès les premières heures à l’hôpital de Rouiba.

Actions menées à l’échelle internationale

Sur le plan international, des messages en provenance de la Suède – la France – l’Italie – l’Espagne – la Grande Bretagne – le Luxembourg – la Belgique – l’Allemagne – la Norvège –  l’Arabie Saoudite – l’Egypte  – la Jordanie  ont été transmis vers Alger et vice versa.  Ces messages concernaient essentiellement la recherche de personnes disparues, le réconfort de nos compatriotes vivants à l’étranger sur les membres de leurs familles sinistrées et des demandes sur l’acheminement de matériel médical spécifique.

Pour cela, de nombreux messages téléphoniques ont été donnés bénévolement par des radioamateurs étrangers à partir de leurs pays et vice versa. Nous leur avons communiqué les numéros à contacter et les noms des personnes ou familles résidantes en Europe que les sinistrés ne pouvaient joindre directement à partir d’Algérie. Ainsi de nombreuses familles algériennes sinistrées ont pu rassurer par ce biais leurs proches à l’étranger lesquels étaient sans nouvelles depuis plusieurs jours, les communications téléphoniques avec l’Europe étant toujours coupées, étant donné que  des câbles téléphoniques sous-marins étaient sectionnés, et que le réseau GSM ne fonctionnait presque pas.

Par ailleurs, nous avons participé à des actions de coordination pour l’acheminement des matériels. C’est ainsi que nous avons été amenés à transmettre des demandes de matériel spécifique tel que des Attelles pneumatiques, Colliers cervicaux, broches pour fractures, pansements, bandages, masques, gants, tentes, etc., pour le besoin des équipes de secours de la protection civile.

La coordination avec la Protection Civile et l’ARA été assurée par le Capitaine YALA. Nous avons eu également des contacts avec les responsables du Croissant Rouge pour la transmissions de messages relatifs à des demandes de renseignements concernant les équipes de secours étrangères et les équipements nécessaires.

Aussi, nous avons assuré la coordination entre les différentes équipes de secours notamment :

–          Station F6GKD, opérateur Philippe BERY Président de l’association des Radioamateurs au service de la Sécurité Civil (ADRASEC54).

–         Station F6PCT station officielle de la Sécurité Civile de France.

–         2ème unité Sécurité Civile de Marseille OP F5GJO.

–         F5TWZ Henri Sapeur Pompier sans Frontières.

–         F6CRZ responsable au Premier Ministère Français.

–         L’équipe de  la plate forme humanitaire de Romand, Valence, Corps médical des secours dirigée par le Général PIOT PATRICE.

–         La Société TELECOM sans frontières.

–         L’équipe de neuf sapeurs pompiers de Lyon accompagnés de deux chiens de sauvetage ainsi que de matériel spécialisé pour la recherche des personnes ensevelie sous les décombres.

Nous avons également assuré la coordination avec différentes Associations françaises qui voulaient se rendre en Algérie en les mettant en contact avec le responsable des expéditions à Marseille et aidé à orienter d’autres associations étrangères pour leur prise en charge immédiate par les services concernés de notre pays dès leur arrivée à l’aéroport Alger.

Conclusion

Les tâches principales que l’ensemble des radioamateurs algériens se sont assignées que ce soit depuis les zones sinistrées soit à distance depuis leur domicile étaient de :

–         Recenser les familles sinistrées regroupées au niveau du stade communal de Boumerdès et de l’école primaire Amar TIKRIT prés de la cité des 1200 logts.

–         Communiquer les listes nominatives des sinistrés à la radio El Bahdja et la chaine III.

–         Prendre en charge les familles désireuses de transmettre des messages d’information sur leur situation à leurs proches et amis résidant à l’étranger et en Algérie.

–         Coordonner l’acheminement de l’aide humanitaire provenant des associations et d’organismes  de secouristes tel que la croix rouge ou la sécurité civile désirant se rendre en Algérie.

–         Communiquer à ces associations et organismes les besoins prioritaire en produits pharmaceutiques, para-pharmaceutiques et autres besoins et matériel médical.

Nous pensons avoir apporté notre contribution humanitaire et accompli notre devoir en tant qu’association nationale et en tant que citoyens en faisant participer la communauté des radioamateurs algériens dans cette tragédie nationale.

Nous tenons à remercier la communauté des radioamateurs étrangers pour leur élan de solidarité et de compassion qu’ils nous ont prouvé en adhérant au réseau d’urgence et permis de soulager de nombreuses familles algériennes résidentes en Europe et ayant des parents ou amis dans les zones sinistrées.

D’ailleurs nous continuons de recevoir, via Internet, des messages de soutien et de sympathie de la part de radioamateurs étrangers et/ou d’associations (Cf Annexe).

Nous estimons, cependant que nous avons fait le maximum de nos possibilités. En effet nous aurions été plus efficaces si nous étions plus nombreux. Nous aurions, en effet, pu mener des actions dans d’autres zones sinistrées comme Rouiba, Reghaia, Boudouaou, Corso, Thénia, Bordj Menael et auprès de toutes les familles demeurant  en dehors de ces grands sites urbains et qui avaient autant que les autres besoins de réconforter leurs familles et amis.

Enfin, nous déplorons avec regret et amertume le décès d’un de nos adhérents, Monsieur  ALLOUDA Dahmane de 7X2 DB avec toute sa famille ainsi que le décès de la fille, petite fille et gendre de Monsieur DEROUEL Seghir, 7X2 DS ce dernier est bien et sauf de même que Monsieur KHIDER Mohamed 7X2 FK et sa famille résidents tous dans les villes de Rouiba et de Réghaia.

Nous avons décidé de l’arrêt de la station 7X2 A.R.A/Portable, au bout d’une semaine, au moment où nous avons constaté que les services officiels étaient bien en place et que les activités redevenaient normales

Amateurs Radio Algériens

%d blogueurs aiment cette page :